Cette semaine nous avons fait la découverte d’une application mobile qui changera votre façon de voyager. Aurélien le fondateur de Mémotrips nous en dit plus sur cette belle aventure!

Votre carnet de voyage mobile, social et ludique

Bonjour Aurélien, Memotrips est une idée issue d’expériences personnelles, pouvez-vous nous en dire plus sur le concept ?

Memotrips est né dans ma tête en 2012, lors d’un road trip aux Etats Unis. Nous étions perdus au milieu de la Death Valley , coupés du monde sous une chaleur écrasante où seul le bruit du ventilateur de la chambre de notre motel venait perturber le calme absolu. Cette ambiance si particulière, j’avais envie de la partager avec mes proches et mes amis. A cette époque, il existait déjà Facebook et Twitter pour partager les moments de sa vie. Je n’avais pas envie que les photos de mon voyage soient mélangées dans le fil d’actualité de mes amis au milieu des recettes de cuisine des uns et des opinions politiques des autres. Je voulais une plateforme dédiée au voyage, mais elle n’existait pas. L’idée de Memotrips était née.

Les mois qui ont suivi m’ont permis de murir l’idée, d’en parler à des amis et de la confronter, de réfléchir à la mise en place, au marketing, à la stratégie et à la monétisation. J’étais alors chef de projet informatique et ne souhaitait pas quitter ce job. C’est en 2014 que j’ai décidé de sauter le pas en débutant le développement de la plateforme Web.

J’ai lancé en parallèle le développement de l’application Android et iOS. Début 2015, nous avons ouvert une première version de Memotrips, dans le but de récolter un maximum d’avis, de remarques et de critiques positives et négatives. Sur cette première année, nous avons pu discuter avec plus d’un millier de voyageurs qui ont utilisé Memotrips. Nous avons ainsi pu adapter Memotrips aux besoins des voyageurs : mode offline, export PDF, possibilité de s’abonner à des cartes, vue carte, etc.

Véritable concentré de technologies, quelles sont les fonctionnalités principales de l’application ?

L’app permet de créer un carnet de voyage mobile, social et ludique. Avant son périple, le voyageur crée son carnet de voyage Memotrips en y décrivant succinctement son voyage (titre, description, date de début et de fin, couverture). Les proches les plus assidus pourront s’abonner à son journal de voyage afin d’être notifié en temps réel par push notification ou notification email à chaque fois que le voyageur va ajouter une nouvelle étape.

Pendant son séjour, le voyageur ajoute des étapes à son carnet. Une étape est un moment de la journée (une balade, une visite, un restaurant, etc.) sur laquelle il est possible d’y indiquer une localisation, un sentiment, une description et des photos. Nul besoin d’avoir une connexion Internet sur son smartphone au moment où le voyageur rédige son étape puisque Memotrips gère le mode offline sur l’application iOS et Android. Les commentaires permettent de garder le contact avec le voyageur et une messagerie privée permet d’échanger de manière plus discrète.

Même si le voyageur apprécie de passer au carnet de voyage numérique, nombreux sont ceux qui sont habitués à faire un album photo à la fin de leur voyage. Memotrips offre la possibilité de re-matérialiser le carnet de voyage digital en livre photo papier.

Vous utilisez le cloud pour stocker l’ensemble des informations de vos mobinautes, on imagine que la sécurité est une de vos préoccupations principales ?

Memotrips se base sur le cloud pour stocker l’ensemble des carnets de voyage. La sécurité est notre première préoccupation :

  • Sécurité des données pour que les carnets de voyage privés ne soient pas accessibles aux personnes en dehors des amis identifiés par le voyageur
  • Sécurité des données personnelles qui sont hébergées en France

Nous respectons les préconisations de la CNIL sur les données personnelles. A l’inverse de Facebook, le voyageur qui dépose une photo sur Memotrips reste le seul propriétaire de sa photo. À tout moment, il a le droit de la modifier ou de la supprimer de manière immédiate et définitive.

Nous avons mis en place des robots qui viennent scanner les textes (étapes, commentaires, …) à la recherche de propos racistes ou injurieux. Chacun peut également nous signaler une étape ne respectant pas notre charte.

Le secteur du M-Tourisme est en plein ascension, que prévoyez-vous pour rester innovant ?

Les voyageurs partent aujourd’hui avec leurs smartphones mais ne sont pas toujours connectés à Internet pendant leur séjour, du fait des frais de roaming. Avec la simplification des frais d’itinérance, l’usage du smartphone à l’étranger va exploser.

Nous sommes à l’écoute des voyageurs qui utilisent Memotrips. En ce moment, la tendance est à la vidéo : cela se retrouve dans les feedbacks. Nous travaillons à la possibilité d’intégrer des vidéos dans les carnets de voyage Memotrips.

Enfin, que peux-t’on vous souhaiter pour l’avenir ?

La démocratisation du carnet de voyage digital ! Nous sommes précurseurs en France sur le carnet de voyage via une application mobile et avons pour objectif de faire connaitre ce concept au plus grand monde, qu’ils aient, ou non, l’habitude de créer un carnet de voyage papier. La viralité de Memotrips permet d’avoir une croissance constante du nombre d’utilisateurs grâce notamment au bouche à oreille et à la recommandation.

Les agences de voyage commencent également à prendre conscience de ce mouvement de fond. Nous travaillons avec plusieurs d’entre elles afin de leur fournir une plateforme en marque blanche de carnet de voyage réservés à leurs clients.

 

Merci Aurélien pour avoir répondu à nos questions et nous avoir fait découvrir un peu plus l’aventure Mémotrips.

Vous êtes prêt à voyager ? Partagez vos photos !

btn_applestore_noirbtn_googleplay_noir