Chaque année, de nouvelles tendances et axes de communication apparaissent ou au contraire sombrent dans l’oubli. Pour ne pas vous tromper dans l’ensemble des efforts marketing que vous devrez faire pour : vous rendre plus visible, vous faire mieux (re)connaître et répondre aux attentes de votre communauté, nous vous donnons quelques pistes sur lesquelles vous baser.

LES ERREURS À NE PAS COMMETTRE
POUR CETTE RENTRÉE MOBILE 2015

Si l’on en croit la tendance au « Mobile First » et si l’on se fie aux chiffres plus que parlant des stores Apple et Android  (respectivement 1.2 millions et 1.5 millions d’apps proposées), il est plus que certain que cette année 2015, le mobile est LE canal incontournable pour toucher vos cibles.

Mais pour se faire, voici les 5 grosses erreurs à éviter :

article-5erreurs-mobiles

1° Oublier le marché mobile

Avant de vous lancer dans la grande aventure de développement d’une application mobile, nous vous conseillons vivement de procéder à une phase de veille de l’environnement du marché mobile.

Posez-vous les bonnes questions : «Quel type d’app est le plus en vogue ? »  «La concurrence est-elle très présente sur mon domaine ? » « Ai-je choisi le bon OS/ plateforme pour mon type d’application ? » «Quel usage mobile à ma cible ? ».

Vous l’aurez compris, il vous faut sonder le marché pour établir des bases saines pour votre projet mobile.

2°Confondre applications mobiles et applications web

Si les deux ont un nom assez proche, il existe une énorme différence entre une application conçue pour les devices mobiles et une application web (PC).

En effet, vous n’atteindrez jamais vos objectifs si vous transposez votre site web dans une app.  Une application mobile doit donner une expérience complétement nouvelle à son utilisateur, lui fournir des fonctionnalités qu’il n’aurait pas sur votre site, et surtout lui permettre d’interagir en situation de mobilité (préoccupations qu’il n’a pas lorsqu’il est devant son pc).

Posez-vous cette question constamment: Mon app répond-elle aux besoins (exprimés et latents) des mobinautes ?

3° Ne pas faire de tests utilisateurs

Toute votre équipe supporte votre idée à 100% ? Oui mais votre équipe n’est pas VOTRE CIBLE FINALE ! S’il est bien d’avoir des retours internes, il est encore mieux d’avoir les feedbacks de vos futurs utilisateurs. Faites donc appel à des bétas testeurs avant le lancement officiel de votre application.Cela vous permettra d’anticiper certains désagréments (bugs, UX, design).

Il est important que vos utilisateurs puissent vous faire des retours et que ceux-ci soient écoutés par vos équipes afin de réaliser des optimisations in-app. Pour cela, pensez à solliciter vos mobinautes, à relever régulièrement les commentaires laissés sur les stores de téléchargements, les réseaux sociaux ou forums et à leur répondre.

Vous verrez votre relation client ne s’en portera que mieux !

4° Laisser votre plan marketing de côté

Vous avez une idée géniale, OUI MAIS, vous n’êtes pas tout seul ! Avant d’être utilisée, votre app doit être téléchargée, et pour cela vous devez vous rendre visible, faire parler de vous, bref susciter l’attention !

On ne vous dira pas qu’il faut des milles et des cents pour réaliser un bon plan marketing, tout dépend des actions et des retours que vous souhaitez atteindre. Néanmoins, quelques centaines d’euros sont tout de même nécessaires pour vous mettre en lumière (voir nos solutions de mobile-marketing).

Plus qu’un budget prévisionnel, c’est un planning précis et du temps qu’il vous faut prévoir pour le jour J du lancement de votre app sur les stores. (une astuce, si vous n’avez ni l’un ni l’autre, no worries, nous sommes là pour vous aider !)

Le nom de votre app, les mots clés sur lesquels la positionner, l’identité visuelle, la construction d’une histoire, les teasings, la date de sortie etc. sont des choses à prévoir en amont des phases de conception et de développement.

Ne pas prévoir de plan m-marketing et attendre trop longtemps avant de le déployer seraient une erreur fatale pour votre sucess story.

 5° Vous focaliser sur le nombre de téléchargement

Nous savons que vous aurez tendance à vous rassurer en contemplant les chiffres de téléchargements de votre application mobile, et pourtant l’indicateur clé de performance à surveiller n’est pas celui-là.

Si les campagnes de User Acquisition vous permettront d’avoir de nombreux téléchargements en très peu de temps, cela ne vous aidera pas sur le long terme. Souvent peu qualifiés, ces téléchargements sont rarement convertis en utilisateurs réguliers.

Le taux d’engagement est votre grand sésame ! Il peut regrouper le nombre d’utilisateurs actifs, le temps de session, le taux de clic sur page spécifique, le nb d’achat (m-commerce) ou encore le nombre de partages, tout dépend du contenu de votre app et de vos ROI.

Testez nos reportings mobiles, une analyse statistique entièrement adaptée au contenu de votre application mobile.