Une partie de notre équipe s’est rendue aux AppDays 2016, qui se sont déroulés le 23 et 24 novembre dernier à l’IBM Client Center. Il est temps de vous faire nos retours sur la 5ème édition de l’événement 100% app de l’année !

Durant deux jours se sont enchaînées les conférences traitant des sujets usuels des enjeux mobiles que sont, les business models, le développement, le marketing ou encore l’UX. Toutefois une nouveauté a été apportée cette année avec la réalisation de l’application de l’événement, un moyen pratique pour retrouver le planning et entretenir le networking avec les participants.

Si nous n’avons pas pu suivre l’ensemble des plénières (et oui, le programme réparti sur deux salles est très chargé, il faut donc faire des choix), nous avons quand même détecté trois grandes tendances récurrentes à de nombreuses présentations : l’expérience utilisateur, les tests et l’engagement.

APPDAYS
Qualité de l’app, expérience utilisateur et retours d’expériences, ce qu’il fallait retenir de l’édition 2016

L’expérience utilisateur, le focus pour satisfaire votre cible

« 60% des visiteurs quitteront votre site ou application suite à une expérience utilisateur décevante » Ferpection

Ceci est véridique, si votre application n’est pas au goût de vos utilisateurs, elle ne sera plus jamais ré-ouverte. Pour mettre toutes vos chances de votre côté et satisfaire vos utilisateurs, il faut chercher à répondre à leurs demandes. Question complexe c’est certain, puisqu’à chaque app, sa cible et ses contraintes, mais des besoins communs peuvent tout de même être identifier tel qu’un usage simple et fluide.

L’utilisateur a besoin d’aller vite et de retrouver un environnement d’utilisation habituel au sein de votre application. En ce sens, Alexis Fogel de Dashlane recommande vivement de suivre les guidelines des plateformes pour simplifier le parcours utilisateur (codes usuels aux applications d’un même OS) mais aussi de gagner du temps sur la maintenance et les coûts d’évolution (ça, ça fait plaisir à vos managers).

Le studio de design L’UX sur le gâteau rappel quant à lui qu’il faut limiter les entraves aux usages principaux de l’app, avec une règle simple : un screen = une fonctionnalité. Pour vous aider, mettez-vous à la place de vos mobinautes, c’est-à-dire dans le contexte réel d’utilisation de votre app, vous identifierez ainsi rapidement les véritables usages. Réduire la profondeur des usages clés vous permettra de prioriser les fonctions de votre app et donc de simplifier le parcours utilisateur.

 

L’engagement et la conversion des enjeux prioritaires

L’avantage d’un événement tel que les AppDays, est qu’il montre bien l’interconnexion entre les problématiques mobiles. Aussi, on ne vous étonnera pas si l’on vous dit que l’UX est une composante importante dans le développement de votre taux de conversion.

Avec sa punchline « Je ne veux pas d’une icône moche sur mon beau téléphone », l’agence Largow nous parlait ainsi de l’importance de l’icône et des screenshots comme facteur de conversion. Si elle fait sourire, cette phrase est assez réaliste, en effet, vous n’attirerez personne si vos visuels ne sont pas attractifs et n’inspirent pas une application de qualité. Les screens sont d’ailleurs des composants essentiels dans les méthodes de référencement mobile (App Store Optimization) pour accroître votre visibilité.
Pour faire télécharger votre app, accordez donc de l’importance au choix de votre icône et visuels, afin qu’ils soient simples, clairs et mémorisables.
Tips de Uber : refondre l’icône à chaque mise à jour permet de montrer aux utilisateurs que l’app a évolué.

« Les applications convertissent 3 fois plus qu’un site mobile »

C’est un fait, mais encore faut-il que vos utilisateurs reviennent régulièrement sur votre app. Au cours de ces deux jours, deux outils majeurs ont été présentés pour augmenter l’engagement et la rétention des utilisateurs de votre app : le deeplinking et les notifications push.

Bien ciblé, tous deux permettent d’orienter les mobinautes actifs (peut également être utilisé pour réveiller les utilisateurs dormants, mais c’est une autre stratégie) vers le contenu de VOTRE choix, celui-ci peut être une page profonde de votre app, ou bien un contenu associé sur une autre plateforme. En redirigeant vos mobinautes vers le contenu ciblé, vous améliorerez l’expérience utilisateur et donc le taux de rebond puisque l’utilisateur sera plus enclin à rester sur une application s’il trouve ce qu’il cherche dans l’immédiat.

 Enfin, la gamification a été évoquée comme levier de séduction et d’implication. Plutôt utilisé en premier lieu dans l’univers des jeux vidéos, la gamification s’étend aujourd’hui à de nombreux domaines tel que les apps RH, grand public, ou relation clientèle. L’objectif étant de pousser les utilisateurs à revenir sur l’application grâce à un processus d’animation sous forme de rendez-vous/challenge.

 

Tester son app, un levier gage de qualité

« La probabilité de répondre parfaitement et du premier coup aux besoins des utilisateurs est peu probable. » Mappy

Nous venons de le voir, votre application doit être pensé POUR, mais aussi AVEC les utilisateurs. Vous devez donc impérativement comprendre le contexte et les facteurs qui conduisent vos utilisateurs à télécharger et utiliser votre application mobile. Pour cela rien de mieux que les tests grandeurs natures avec vos utilisateurs finaux. Ferpection préconise de mettre en place des tests réguliers adaptés à chaque phase d’avancé de votre projet mobile, par exemple : test des maquettes, test de pré-lancement, test d’une fonctionnalité spécifique ou encore des tests d’audit pour identifier les points d’amélioration en vue d’une refonte.

Voici quelques exemples d’aspects à tester : fonctionnel (votre app répond-elle aux besoins de votre cible ?), ergonomique (votre app est-elle agréable à utiliser ?) et la perception de votre design (votre app séduit-elle votre cible ?)

Avant de lancer votre version de prod, présentez par exemple une version laboratoire ou A/B testing pour tester votre app sur son aspect visuel et technique. Tester la avec un vrai panel qualifié, voire même avec vos équipes internes pour éviter de décupler les phases de développement. Vos choix seront ainsi validés par le plus grand nombre.

Tips de Mappy : proposer un bouton « donner votre avis » dans l’application.

Pour conclure :

Cette année encore ce fût pour nous l’occasion de rencontrer les acteurs de l’écosystème mobile français (plus de 800 participants quand même) et d’échanger sur les thématiques de demain, qui nous le savons feront partie de vos préoccupations. Nous terminerons ce feedback en vous rappelant que pour devenir un succès, votre app doit répondre au mieux aux besoins de votre cible en terme d’expérience mobile, de performance et que présumer ne sert à rien, il faut tester.


Si vous souhaitez télécharger les supports des présentations des conférences, c’est par ici :  https://appdays.fr